Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2018

« j’ai contemplé le grand abîme de ce monde »

 

jb01.jpg

 

« J’ai regardé moi-même comme le seul véritable ciel ce qui s’étend en une circonférence (…) Mais comme ceci m’a attiré plusieurs chocs violents, … à la fin je suis tombé dans une profonde mélancolie et dans la tristesse, lorsque j’ai contemplé le grand abîme de ce monde. (…) »

Jacob Boehme, l’Aurore Naissante (16), § 19, « Du ciel créé, et de la forme de la terre et de l’eau en outre, de la lumière et des ténèbres. »

 

Les commentaires sont fermés.