Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2014

Réveil du chapitre saint-martiniste "Saint-André Apôtre" - Paris, le 29/XI/2014

« (…) ayant connu et suivi les prescriptions de l’Ancienne Loi, il devint un disciple du Christ abandonnant le légalisme de la religion mosaïque pour accueillir la Bonne Nouvelle du Messie libérateur (…). L’exemple de saint André est une invitation formelle à entrer véritablement, à se placer entièrement, en faisant renaître le feu sacré sur l’autel des parfums caché par Jérémie qui était la lointaine image du feu intérieur de l’"homme de désir", sous l’unique loi de la grâce ouverte par le divin Réparateur. »

(J.- M. Vivenza, Les élus coëns et le Régime Écossais Rectifié, Le Mercure Dauphinois, 2010, pp. 311-313)

Les commentaires sont fermés.